Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2006 5 21 /07 /juillet /2006 16:33

En prenant la route a 6h du matin pour la cité du tombeau des warriors, Xi An (prononcer Chi An, meme si c'est pas joli), j'étais coincée dans la voiture de la taille d'une pétrolette en plus petit, en vert pomme - ca donne mauvaise mine la matin - entre Ellen, Lili et Léa. Oui, ça fait quatre à l'arrière, non, je ne suis pas paraplégique depuis, merci. Me revint alors à l'esprit la réplique cinglante du grand, sinistre et moche sorcier dans Aladdin, l'infâme Jaffar : " La Môôôrrtttt. Par décapitation....""". Non, la soupe de riz du matin n'avait pas été cuite au saké, c'est juste que, au choix, on peut mourir de mille façons très ludiques sur la route. Pêle mêle ; sous un sac de riz, sous un tube en zinc, sous une bâche plastique, écrasé entre deux bus qui veulent se faire des bisous alors que vous êtes au milieu,  sous un rouleau de fil en plomb, enfin bref, sous tout un tas de composants divers et variés qui sont éjectés des fardeaux mal attachés des camions de la file-de-droitequi-double. Angoisse. Nervosité. Ellen qui dort.

Nous arrivons, sains et saufs pourtant, à l'aéroport de Canton, magnifique édifice, et sortons nos billets d'avion. Par "billets d'avion", j'entends "feuille archi mince de papier imprimante, qui pourrait être fabriqué sur l' EasyPrint de votre voisin". On se dirige vers le comptoir, un peu étonnés parce que tout le monde semble avoir un billet un peu plus officiel, mais bon, confiance confiance. Après moultes parlementations au comptoir qui durent des heures, Ellen nous apprend que nos billets sont des "fakes" . Hallucination totale-  d'abord d'elle même - puis elle nous explique que l'employé de l'entreprise qui a été a l'agence l'a trouvée fermée, et a acheté les billets à un vendeur sur le trottoir, en payant cash quelques 6 mois de son salair. Si nos bulbes avaient pu éclater d'ébahissement, ca aurait été 14 juillet au comptoir de South China. Eux qui ont tellement la valeur de l'argent qu'ils pourraient escamoter le duvet du nombril de Mao si l'opération était finacièrement rentable, c'est étonnant. Pesamment, nous nous dirigeons vers un café, seul moyen vraiment salutaire de noyer notre incrédulité. Finalement, nous partirons 3h plus tard par l'avion suivant.

Etre dans un avion avec 200 chinois, c'est à vivre. Déjà, le réservoir de silence est si peu profond qu'on pourrait y noyer un rat. Ca hurle, ca crie, ca parle quoi. Les rires causés par VidéoGag ont manqué de faire capoter l'avion. Mr Bean a de l'avenir sur les chaînes chinoises. Tout le paysage digne d'être vu devait être par notre hublot, parce que ts les rangs se tordiaent le cou pr regarder au travers. Je n'ai même pas tenté le "c'est la même Chine par votre hublot, vous savez" ou bien " vous voyez vos ancêtres dehors?Parce que moi je vois rien", parce que mes notions de chinois se cantonnent actuellement à "manger" et merci". Très utile, mais peu efficace ici. C'était le premier vol d'Ellen, qui s'est bien passé, je vous rassure pour ceux qui s'y interessent, moi oui (j'allais dormir avec elle le soir, je n'avais pas envie que cela suscite trop de cauchemars.)

Nous avons été reçus comme des rois par les clients de Creaform, vraiment. Un accueil très prévenant, au point de nous acheter 1 parapluie chacune devant la tornade qui s'est abattue sur la visite de Xi An et des warriors. Site magnifique, mais fait au pas de course car menace de noyade. Un peu violente, cette vitesse, car sur la route, les voitures sont conduites avec l'énergie d'une ampoule de 10 watts. (Au vu de l'espérance de vie sur ces axes, je ne m'en plaindrais pas). Le site est donc immense, mais encore, ce n'est qu'une parcelle de découverte. Des milliers d'années, précédées par des milliers d'yeux bridés, nous y ont contemplés (Napoléon n'avait pas du aller en Chine).

Le soir, nous avons diné avec magnificence dans un restaurant traditionnel. Notre table fut couverte d'intestins de porc, d'estomac de marcassins, et, pour les petits-bras comme moi (ahahah) de nourriture plus parlante comme les beignets vapeur, ou le poisson. Les piments conjugués à la bière fine et ambrée nous rend très enjouées, j'avoue sans honte m'être étouffée de rire quand aurelie a croqué dans un oeil de poisson;).Après la soupe à la vraie patte de poulet entière au fond, c'était encore une belle découverte culinaire.Puis visite de la ville de nuit: Xi An est une prefecture, donc c une ville immense, pleine de vie, pleine de monuments anciens et c tt simplement magique de nuit. A faire absolument, surtout avec un chauffeur chef d'entreprise, Mr Ziroui, avec qui la discussion sur les 35 heures francaises a eu bcp de saveur, meme en anglais limité de part et d'autres.

Nuit salutaire a l'hotel, car le matelas y est delicieusement mou comparé a mon lit a Longjian. Le lendemain, visite de l'usine de MrZiroui, puis autre restaurant completement dément, où parmi les aquariums ("kesssskeusssé? un ver marin?")et les vegetations, on deguste le fruit de notre "marché" sur les stands de nourriture. Après ce que l'on a ingurgité la veille, ils sont étonnés de notre mondre appétit. Peut être sont ce les oeufs noirs et pourris en gelée qui nous modèrent? Toni s'improvise notre goûteur, puis, un sourire vaillammant accroché aux lèvres pour faire bonne figue, nous glisse entre ses dents serrées " ah non, ca c pas la peine les filles". Merci. Sincèrement. L'honneur est sauf.

Le voyage du retour fut marqué par les diverses photos d'Aurelie que vs pouvez admirer sur le site (magnifique n'est ce pas). Un gros boum dans mon dos a l'arrivee n'a fait que confirmer qu'elle etait assez distraite pour ne pas remarquer la fin du trottoir roulant. Quelle famille.

Aurelie je t'adore, tu me fais vmt trop marrer ;)

Partager cet article

Repost 0
Published by La Mouette - dans wizlamouette
commenter cet article

commentaires

Blandine 22/07/2006 14:23

bon alors: Lili c'est moa  qui l'ai fabriquée!! alors on critique pas s'il vous plait; mm si elle a elevé la maladresse au stade de sport quotidien! on admire les receptions foireuses et in extremis, voire les bleus et les bosses et on fait comme si on avait pas vu.... bizoos.Mam's

AL 21/07/2006 23:03

Continue Zib', c'est vraiment excellent, savoureux et exotique (surement pas autant que les oeufs noirs et pourris en gelée, mais quand même!!) de te lire !!
Bisous à partager!
Vavor